EXEMPLE CLINIQUE

Le cas du petit Raphaël

 

 

 

Le petit Raphaël avait trois ans lorsque je l'ai reçu à mon cabinet. Il ne parlait pas et s'exprimait par des grognements. On évoquait l'autisme... Ses parents, scientifiques issus de deux pays culturellement différents, parlaient une troisième langue entre eux, et avaient mis le petit Raphaël dans une crèche française. Il était donc face à quatre langues différentes : le choix était impossible pour lui et le conflit psychologique était évident engendrant un état de tension paroxystique dès qu'il voulait s'exprimer sans le pouvoir... Personne n'avait évoqué ce problème, de toute évidence identitaire! La prise de conscience des parents a été immédiate avec le choix d'une langue unique pour communiquer avec lui et cela a été certainement déterminant dans l'efficacité du traitement.
 

Du point de vue ostéopathique tous les muscles du cou étaient extrêmement tendus, la base du crâne était "fermée" ce qui se traduisait par une mauvaise irrigation cérébrale. Un travail spécifique de relâchement des tensions a été nécessaire. Le petit Raphaël a maintenant cinq ans et est scolarisé avec seulement une année de retard.

Voici les trois explorations de la fonction cérébrale du petit Raphaël sur dix-huit mois qui objectivent les résultats du traitement de Pratique Energétique. Plus la zone a une couleur "chaude" (rouge, rose, orange), plus elle est irriguée :


 

CAS ENFANT R. 01.jpg
CAS ENFANT R. 02.jpg
CAS ENFANT R. 03.jpg